Le Père Noël

Le Père Noël n’existe pas. C’est ce que disent les grandes personnes. Mais ce n’est pas vrai. Moi, je l’ai rencontré. La première fois que je l’ai rencontré c’était dans l’évangile. En ce temps-là on ne parlait pas encore de Père Noël, mais de mages, ces fameux savants venus d’orient. Ils s’étaient mis dans la tête de suivre une étoile qui les a conduits jusqu’à la crèche.

Là, ils ont offert à l’enfant Jésus de l’or, de la myrrhe et de l’encens. Ce fut les premiers cadeaux de Noël. IL est vrai que c’était il y a longtemps. D’ailleurs je n’étais même pas né et vous non plus, mais j’ai lu dans l’évangile ce qui s’est passé à la naissance de Jésus. Si tout ce qui est raconté n’avait été qu’un mythe, on n’en entendrait plus parler depuis longtemps.

Au début on ne savait pas combien il y avait de mages. La tradition en a compté trois à cause des trois cadeaux qu’ils ont déposés aux pieds de Jésus. Et puis peu à peu le père Noël est apparu sous les traits du bon saint Nicolas qui portait une barbe blanche et un manteau rouge. Parmi tous les miracles qu’il a faits on a surtout retenu celui des enfants qui étaient tombés entre les mains du terrible boucher. Depuis ce miracle la tradition a fait de lui le bienfaiteur des enfants à qui il distribue des cadeaux le jour de sa fête, le 6 décembre. Et puis avec le développement du commerce, Coca Cola l’a fait connaître dans le monde entier. La firme Américaine a eu l’idée géniale de demander à un dessinateur de représenter saint Nicolas en train de boire un Coca pour reprendre des forces pendant qu’il distribuait les jouets. Il se trouve que les couleurs rouge et blanc de la célèbre bouteille correspondaient à celles de saint Nicolas. Et c’est ainsi que saint Nicolas a été transformé en Père Noël.

Bon, vous me direz : « Tout ça c’est une histoire ancienne. Qui peut croire au Père Noël aujourd’hui en 2020 ? Même si on ne croit pas au personnage, on est bien obligé de reconnaître qu’il agit toujours. Le Père Noël est à l’œuvre chaque fois qu’il se passe quelque chose de beau, de bon et d’heureux dans notre monde et…

  • C’est Noël chaque fois que les armes se taisent et que la paix emporte la victoire
  • C’est Noël chaque fois qu’on laisse un peu de place à l’étranger
  • C’est Noël chaque fois qu’on adresse la parole à un SDF
  • C’est Noël chaque fois qu’un enfant trouve la consolation dans les bras de sa mère
  • C’est Noël chaque fois que la fraternité fait reculer les divisions, chaque fois que le cri du pauvre est entendu, chaque fois que l’espérance reprend vie

Alors vous n’y croyez toujours pas au Père Noël. C’est ce que vous dites, mais moi, je ne vous crois pas !

P. Guy DELAGE

Leave a comment

3 × quatre =