2020 année exceptionnelle

Alors que 2020 a pris fin sans tambours ni trompettes, mais plutôt avec un ouf de soulagement, le temps est venu de se tourner résolument vers l’avenir, le sourire aux lèvres. Notre salut est entre les mains de Pfizer. Et bientôt les masques, le couvre-feu, les tests, le traçage, la quarantaine, la distanciation sociale, les cinémas et salles de spectacles fermées ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

Lire la suite

LA DERNIERE VISITEUSE

d’après un conte de Jérôme et Jean THARAUD.

            C’était à Bethléem à la pointe du jour. Le dernier des visiteurs avait quitté la crèche. L’enfant était sur le point de s’endormir. Mais dort-on la nuit de Noël ? Soudain la porte s’ouvre, poussée comme par un souffle plus que par une main humaine. Sur le seuil de la porte se tient une femme vêtue de haillons. Son visage couleur de terre est couvert de rides. La voici qui avance à présent et qui se dirige vers l’enfant.

Lire la suite

Le Père Noël

Le Père Noël n’existe pas. C’est ce que disent les grandes personnes. Mais ce n’est pas vrai. Moi, je l’ai rencontré. La première fois que je l’ai rencontré c’était dans l’évangile. En ce temps-là on ne parlait pas encore de Père Noël, mais de mages, ces fameux savants venus d’orient. Ils s’étaient mis dans la tête de suivre une étoile qui les a conduits jusqu’à la crèche.

Lire la suite

L’essentiel

Ce deuxième confinement de l’année 2020 nous amène à nous poser une question essentielle : qu’est-ce qui est essentiel ? La réponse nous est donnée par le commerce. Les commerces non essentiels sont fermés. Les autres peuvent rester ouverts. La droguerie de quartier, elle, n’est pas essentielle. Parce que chez Brico on trouve tout ce qu’il faut et parce que le bricolage c’est l’apanage des confinés.

Lire la suite

Le mensonge thérapeutique

Mentir ou ne pas mentir ? C’est bien là toute la question qui s’est posée à une équipe de soignants du Calvados en France qui avait à charge des malades d’Alzheimer. Des poupées plus ressemblantes qu’un vrai nourrisson ont été remises aux patients. Il n’en a pas fallu davantage pour que les symptômes de la maladie diminuent. L’angoisse aussi a diminué.

Lire la suite

La méritocratie

La méritocratie, voilà un principe solidement ancré dans nos mentalités. Il nous permet de nous dédouaner, à moindre frais, des inégalités. Les pauvres ? Ils ne peuvent que s’en prendre à eux. Celui qui veut s’en sortir, il le peut. Yes, we can dirait l’oncle Sam. Regardez les riches, s’ils réussissent c’est grâce à leurs talents. Ce qu’ils gagnent, ils le méritent bien. Ils n’ont pas à en avoir honte.

Lire la suite

Vélo sans batterie

Moins on appuie sur les pédales d’un vélo et moins on avance. Pourtant en cas de fort vent de face ou de côte, si on ne veut pas caler on est bien obligé d’appuyer plus fort. Et comme tout le monde n’a pas la force d’Eddy Merckx, la solution pour réduire les déplacements en voiture c’est le vélo à batterie. Ou plutôt la nouvelle tarte à la crème qu’on trouve partout : à la location comme à la vente. Dans toutes les vitrines des marchands de cycles, le vélo à batterie s’impose au point de relayer les autres modèles au fond des magasins. Et à ce rythme-là il faudra bientôt aller au musée pour voir un vélo classique.

Lire la suite

Les végans

Les végans, voilà une nouvelle espèce qui, au nom de l’absolue nécessité de sauver la planète voudraient imposer au reste du monde leur idéologie écologiste. Idéologie qui consiste à considérer que s’habituer à maltraiter les animaux c’est manquer de respect envers les êtres vivants dont l’espèce humaine fait partie. Il est donc urgent de ne plus manger de viande ni aucun produit qui vient de l’animal. Dans ce cas faut-il stériliser les vaches pour qu’elles s’éteignent en douceur sans même se soucier de la biodiversité ? Je n’ai pas consulté la doctrine végan sur ce point.

Comme nous y invite saint Ignace de Loyola essayons de sauver la proposition du prochain. Et reconnaissons que les végans ont raison sur un point : la maltraitance animal occasionnée par des procédés de production industrielle est inacceptable.

Lire la suite

Fausses informations

Méfiez-vous des journalistes. Ils vous livrent des informations qui font le jeu des puissances politico-financières. Voilà une idée qui fait son chemin dans l’opinion publique et qui vaut aux médias traditionnels une perte d’audience régulière. Les réseaux sociaux contribuent à l’entretenir et à la répandre plus largement encore. Peu à peu elle s’incruste dans les esprits au point de distiller au goûte à goûte la théorie du complot.

En réalité, il faut reconnaître que les fausses nouvelles qui n’épargnent personne, prospèrent surtout sur les réseaux sociaux. Grâce aux influenceurs et autres youtubeurs de tout poil, elles circulent six fois plus rapidement que sur les canaux traditionnels.

Lire la suite

Femme de ménage

Docteur devrait faire doctoresse au féminin, professeur – professeuse, mais ces titres ou métiers de prestige ont du mal à se féminiser jusque dans leur dénomination. Il en est d’autres comme infirmières, caissières où le féminin l’emporte même si le masculin existe aussi.

Mais s’il en est un qui se conjugue surtout au féminin c’est bien le métier de femme de ménage. Un homme de ménage relève de l’exception. N’en déplaise aux féministes, dans la spécialité « aide à domicile » il s’établit un rapport dominante dominée qui s’exerce de femme à femme. Et ce rapport de domination est même institutionnalisé.

Lire la suite