Fausses informations

Méfiez-vous des journalistes. Ils vous livrent des informations qui font le jeu des puissances politico-financières. Voilà une idée qui fait son chemin dans l’opinion publique et qui vaut aux médias traditionnels une perte d’audience régulière. Les réseaux sociaux contribuent à l’entretenir et à la répandre plus largement encore. Peu à peu elle s’incruste dans les esprits au point de distiller au goûte à goûte la théorie du complot.

En réalité, il faut reconnaître que les fausses nouvelles qui n’épargnent personne, prospèrent surtout sur les réseaux sociaux. Grâce aux influenceurs et autres youtubeurs de tout poil, elles circulent six fois plus rapidement que sur les canaux traditionnels.

Les fausses nouvelles doivent leur succès à la fascination que le mensonge exerce sur les esprits peu enclin à la critique. Le mode de fonctionnement est simple. Il repose sur la suspicion de dissimulation et sur la puissance d’affirmation. Pour que l’affirmation puisse être prise pour argent comptant, il faut la présenter comme la vérité que l’on a toujours cachée. Rien de tel pour attiser la curiosité. Il suffira ensuite d’enfoncer le clou avec une affirmation grosse comme une maison.

Prenons un exemple : personne ne vous a jamais dit que IHS est l’emblème de l’ordre occulte des jésuites, ordre qui manipule la politique mondiale depuis 4 siècles. Parmi eux sont recrutés les serviteurs de la cour de Satan. Le pape François qui en est issu est l’antéchrist. C’est un peu fort de café, mais ça marche. Ce n’est pas nouveau non plus. Le mythe est né au 16ème siècle avec la Compagnie de Jésus qui intriguait par sa nouveauté. Rapidement les jésuites sont soupçonnés d’agir dans l’ombre et d’avoir une influence occulte. Au 19ème siècle le mythe tombe dans le fantasme du complot. Au 20ème il perd de sa vigueur, mais ne disparaît pas pour autant. Les réseaux sociaux se chargent de le faire vivre.

Crier au mensonge ne sert à rien si ce n’est à faire circuler plus rapidement et à répandre encore plus la fausse information. En revanche, on peut se demander pourquoi le mensonge fascine ? La réponse, il faut aller la chercher dans la tradition spirituelle des jésuites. St Ignace nous dit que l’âme qui s’élève du bien vers le mieux est touchée par Dieu doucement, légèrement et suavement, comme une goutte d’eau qui entre dans une éponge. A l’inverse l’ennemi touche l’âme de façon aiguë, avec bruit et agitation comme une goutte d’eau qui tombe sur la pierre. Le mensonge fascine parce qu’il fait du bruit et qu’il cherche le sensationnel. Il ne produit dans l’âme que trouble et inquiétude. Cherchons plutôt la vérité. Le Christ qui est chemin, vérité et vie nous mettra sur la voie et nous conduira vers le Père. La paix, la quiétude et la tranquillité sont les signes que nous sommes sur le bon chemin. Ne nous laissons pas impressionner par le sensationnel, mais cherchons plutôt la petite voie que Thérèse de Lisieux a empruntée.

Guy Delage sj

Leave a comment

neuf − 2 =